Parution : 8 octobre 2016
Délibérations N° 16-512 Renouvellement urbain.

Mesdames, Messieurs
Quelques observations sur ce protocole de préfiguration des projets de renouvellement urbain de la métropole de lyon.

Le premier programme de rénovation urbaine est en voie d’achèvement que constate-t-on :
Terraillon :
Positif :
le désenclavement de la Caravelle avec ses diverses voiries, la rénovation de la galette commerciale, les sces publics, le 8 à 8 qui a ouvert il y a peu, l’école P Cot et l’espace J Duret..
Négatif :

  1. La route de Genas avec son flot de voitures doit bénéficier d’un traitement autre que de la peinture au sol pour les couloirs de bus, car non respectés dans la réalité. La densification est telle sur cette artère qu’il est urgent de réaliser une ligne de tram qui permettrait de diminuer le trafic et par un rétrécissement de chaussée écarter sur le périphérique les véhicules de simple passage.
  2. Le parc de logements sociaux est excessif à savoir : « ce quartier est essentiellement constitué d’immeubles de copropriétés construits dans les années 1960. Ce parc de copropriétés fragilisées est le plus important de l’agglomération (1500 logements sur les 3000 que compte le quartier), assurant une fonction de parc social de fait. »
    Dixit délibération (2016-0999) du 1er février 2016 du C de la Métropole, qui portait sur l’habitat, logement et politique de la ville.
    Mr le Maire vous étiez présent, vous avez voté cette délibération et vous ne pouvez ignorer cet état de fait !
    La peinture refaite des façades ne change pas les publics !
  3. la réalisation de multiples logements sociaux sur les secteurs Brossolette/Bramet/Rte de Genas s’ajoute à l’existant. Nous avons du Alliade de partout !
    Nous avons identifié, dans toutes ces réalisations récentes que 4 immeubles en copropriété ! Je dis identifié car avec des habitants du quartier nous avons il y a quelques jours à nouveau revisité ce quartier d’une façon très fine !
    50% de logements ayant une fonction de parc social, plus + de10% de logements de bailleurs sociaux tels Alliade Habitat, Métropole Habitat, c’est à plus de 60% sur ce secteur !
    Une des premières conséquences de cette construction massive de logements sociaux en plus de l’existant, est que la mixité sociale a disparu !
    Toutes les écoles de ce quartier sont en zep et dans bon nombre de classes, peu d’enfants maitrisent le français couramment !
    Page 38 de votre document, il y a un questionnement sur les conditions de réussite de la mixité sociale sur ce secteur qui est posée
    L’exécutif socialiste, « entasse » la misère sur la misère et, est en train de créer le ghetto de demain !
    « On a besoin d’un mélange. Ce qui a tué une partie de la République, c’est évidemment la ghettoïsation, la ségrégation territoriale, sociale, ethnique, qui sont une réalité. » Manuel Valls Figaro 23/01janvier 2015
    « Si on veut vraiment changer tout cela, il faut accepter de parler des quotas sociaux et ethniques. Il faut aussi que l’État reprenne la main sur les collectivités locales » François Pupponi, le maire PS de Sarcelles Figaro le 23/01/2015
    Vous évoquez dans ce document page 2 l’ambition de préserver la fonction résidentielle du quartier ! Connaissez-vous vraiment notre quartier ? Ne confondez-vous pas avec la rue curie ou la rue des colonnes ? Les immeubles Plein Ciel, Bellevue, Constellation qui étaient présentés comme de bon standing il y a quelques années, voient le prix des appartements s’effondrer. F3 Bellevue 90 000e avec honoraires de l’agence, Plein Ciel F3 75M2 : 93000e avec honoraires de l’agence, Constellation F3 89 000e avec honoraires de l’agence !
    Pour les villas les prix ont également fortement dévissé !
    La place J Moulin à ce jour est toujours ouverte aux véhicules, un portail a été posé par les sces de la Métropole mais il est toujours en position ouverte. Même s’il était fermé, à droite et à gauche du dit portail, un passage de 3m de large existe par lequel les véhicules passent aussi ! Cette place doit être absolument sécurisée pour les piétons et les jeunes enfants qui viennent jouer.
    Vous ne parlez pas de l’appel à projet de l’agence régionale de santé et de la métropole pour une HEPAD sur Terraillon, appel à projet qui a pris fin deuxième quinzaine de septembre et dont on connaitra l’opérateur associatif en 2017. Vous ne parlez pas non plus du projet de la maison médicale alors que diverses réunions ont eu lieu avec les professionnels de santé.
    Sur ces quartiers, la vigilance doit être accrue vis-à-vis des propriétaires peu scrupuleux qui pour une poignée d’euros laissent leurs locaux à des associations qui sous une couverture associative créaient des écoles coraniques clandestines. Et nous avons été très satisfaits de la fermeture de celle au 1 rue H Boucher mais nous restons en alerte par l’actuelle qui ferait du soutien scolaire alors que les centres sociaux et maisons de quartiers font de l’aide aux devoirs. Ce local s’il a reçu un avis défavorable pour recevoir du public dont les enfants, on se demande pourquoi l’actuelle association le peut ! Les pressions et menaces reçues ne nous ferons pas taire !
    Malek Boutih nommé à la tête d’un groupe de travail parlementaire pour réfléchir à la mise en place d’un "cercle de défense de la République" déclarait alors : « nous considérons que le combat contre le terrorisme n’est pas que sécuritaire mais aussi politique, à travers des problématiques comme la relégation de certaines populations dans des ghettos, l’oppression des femmes, la radicalisation des jeunes. On sait que les filières djihadistes recrutent dans les cours d’arabe ou de théologie. Notre responsabilité est donc d’informer les familles, de les mettre en garde pour éviter que leurs enfants ne basculent dans le djihadisme »
    L’insécurité est galopante, voiries volontairement obstruées, rodéos, stationnement sauvage, courses de véhicules à contre sens, commerces illicites...

Parilly :
Positif  :
La démolition est une bonne démarche au regard de la vétusté des immeubles, de même que la réalisation de petits immeubles sociaux à taille humaine sur le début de la rue J Jaurès, le pôle culturel Pol Pik.
Négatif :
La concentration de logements sociaux et copropriétés rue J Voillot, la promiscuité est énorme et certains propriétaires ont déjà vendu leur appartement.
Dans le cadre de cette concentration, vous avez fragilisé volontairement les villas rue des roses qui ont des immeubles surplombant leurs maisons, certains propriétaires de villas ont installé de grandes palissades brise vue pour préserver leur intimité chez eux.
Nous avons bien compris par cette opération scandaleuse, que ce secteur de villas à terme disparaitra. Il suffira qu’un ou deux propriétaires, lassés par ce contexte vendent à un promoteur et l’agrafe, pour reprendre l’expression x fois répétée dans ce document, naitra et phagocytera progressivement les autres !
Les commerces de proximité dans le centre de parilly sont en grande souffrance, la supérette ouverte peu de temps a sombré, et actuellement il n’y a plus de marché.
Il faut être là aussi vigilent pour que les lieux de culte identifiés comme radical, ne bénéficient pas d’extension, c’est pourquoi nous sommes opposés à l’extension de celui situé rue PH Goy.
Le Premier ministre a rappelé que le salafisme représentait une minorité, estimée à 120 lieux de culte et quelques milliers de fidèles. Mais qu’il s’agissait d’une minorité agissante qui gagne des batailles, avec "des mosquées déstabilisées, des stratégies d’expansion sur Internet".
Pour les spécialistes de l’islamisme, le salafisme est l’une des portes d’entrée vers la radicalisation et le passage à l’acte, à travers les attentats. Gilles Kepel évoquait en février "la porosité entre salafisme et djihadisme (...) même si les salafistes affirment ne pas être violents..

Sécurité, on constate des phénomènes similaires que sur Terraillon !
Concertation  : Elle a ses limites, les habitants de la rue des roses peuvent en témoigner !
Sécurité d’un point de vu général :
Nous ne voyons pas dans ce document une action dans ce domaine !
Le développement de la vidéo protection avec un CSU (centre de supervision urbain) pourrait être mené dans le cadre de ces gros travaux comme cela se fait dans d’autres villes de l’agglomération.
L’armement de la police municipale, l’augmentation de ses effectifs avec un fonctionnement jour/nuit ne sont pas évoqués, alors que tous les quartiers dont le centre-ville sont impactés par la délinquance et par ailleurs vous ne prenez pas en compte l’impact du terrorisme qui cible souvent la police, les lieux scolaires et festifs….
Les minutes de silence Mr le Maire n’ont jamais été un moyen de protection et ou de défense !
J P Bret Maire de Villeurbanne déclarait il y a quelques jours :
"Il ne s’agit plus là d’une mission de tranquillité publique, mais de sécurité. "C’est faire preuve d’adaptation et d’intelligence que de ne pas rester campé sur ses positions…. Aujourd’hui, à travers les réseaux sociaux notamment, les terroristes ciblent les écoles, la police. C’est donc l’évolution du contexte qui nous fait évoluer sur nos réponses [...] ce n’est pas céder au terrorisme et arrêter de vivre comme nous le faisions, mais c’est entendre la demande de sécurité de nos habitants"
Mr le Maire :
- ayez l’intelligence de sortir de votre dogmatisme,
- ayez l’audace et le courage de vous démarquer du positionnement archaïque en ce domaine de l’ex maire,
- ayez l’intelligence de vous adapter à ce contexte qui va continuer d’évoluer, cela, pour donner les moyens à nos policiers municipaux de contribuer aux cotés de la police nationale à faire face à ces nouveaux risques et de répondre à la demande légitime de sécurité de la population.
Nous nous abstiendrons sur cette délibération.

- Dans la rubrique : Nos Élus/ les conseils Municipaux/ conseil du 26 septembre 2016
Bernard JUSTET
Parution : 4 septembre 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 1er juin 2017
Parution : 2 mai 2017
Parution : 30 avril 2017
Parution : 3 avril 2017
Parution : 30 mars 2017
| © À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE 2014 | Fait avec : SPIP|

| Courriel au Secrétariat | RSS RSS | Plan du site |