Parution : 6 avril 2016
Conseiller Municipal à Bron Tout Nous Rassemble
Délibération N° 16.202 budget éducation.

Notre groupe aimerait avoir quelques détails quant à la répartition du budget éducation. Nous avons été interpellés quant à la désuétude et l’état désastreux des photocopieuses par exemple au sein des écoles primaires et maternelles. Lorsque l’on se targue d’être une ville branchée et connectée avec 5 @ affichés et d’être une ville amie des enfants il est honteux de ne pas fournir aux enseignants au moins des outils de base qui leur permettraient de faire correctement leur travail et nous ne parlons même pas de dotation de postes informatiques ou même de tableaux blancs numériques qui auraient dû être installés dans toutes les écoles et qui ne l’ont été que dans deux.
Pour utiliser une métaphore nous en sommes au soc et à la charrue là où d’autre en sont au tracteur géré par ordinateur.

Et ne venez pas après nous parler de fracture numérique.

Nous connaissons déjà votre réponse : cela va se faire… , c’est prévu justement l’année prochaine…, cela est à l’étude… , derrière ce fumeux discours électoraliste pas grand-chose des promesses, des commissions d’études… et les enfants attendent.

Vous allez me dire que le budget éducation est le plus important budget de la ville avec ces 7 500 000 euros (p.7). Certes mais l’arrivée des rythmes scolaires avec l’aberration de sa gestion et son financement laissé aux communes par un gouvernement socialiste qui se décharge là d’une réforme irréalisable et discutable sur bien des points que nous ne développerons pas ici a plombé le budget.

Ainsi, compte tenu par exemple de la difficulté de trouver du personnel encadrant formé et pérenne on parlerait de sollicitation à la rentrée des Atsems qui géreraient matin, midi et soir, ces temps périscolaires sur la base d’un volontariat obligatoire !

Cela ferait économiser de l’argent à la ville :

  • Sauf que ce personnel-là devra être formé et que ces formations ont un coût.
  • Sauf que cela pourra monter à 9 heures par jour le temps de présence de ce personnel.
  • Sauf que lorsque ce personnel-là s’occupera des enfants, il ne fera ce pourquoi il est dévolu et la ville sera obligée de faire appel à une société extérieure pour le ménage des parties communes (un budget en plus donc).
  • Sauf que cela va à l’encontre du plan vigipirate et de sa réactualisation qui a été abordé en réunion de direction il y a 15 jours avec un commissaire de police c’est-à-dire une extrême vigilance voire une fouille des personnes qui pénètrent les lieux scolaires.

Comment comptez-vous faire pour vérifier ce personnel extérieur mouvant ?

Pour en revenir au budget nous répéterons (la répétition est l’âme de l’enseignement) que le bâti est vieillissant que nombre de classes ont un besoin criant de stores corrects, de matériels récents que les enseignants et par là même les enfants sont les victimes des délires réformateurs d’une gauche socialiste qui oublie ses volontés premières et inutile de rejeter la faute sur un gouvernement que vous avez élu.

N’oubliez pas que les parents sont aussi des citoyens qui votent.

- Dans la rubrique : Nos Élus/ les conseils Municipaux/ Conseil du 4 avril 2016
Sylvie DUBOUCHET
Parution : 2 mars 2017
Parution : 22 février 2017
Parution : 17 février 2017
Parution : 14 décembre 2016
Parution : 14 décembre 2016
Parution : 3 novembre 2016
Parution : 8 octobre 2016
Parution : 30 juillet 2016
| © À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE 2014 | Fait avec : SPIP|

| Courriel au Secrétariat | RSS RSS | Plan du site |