Parution : 30 mars 2017
Délibération 17-206 : PDU. Plan de Déplacement Urbain

Conseil Municipal du 27 Mars2017.
Bernard Justet
A Bron Tout Nous Rassemble.
Délibération 17-206 : pDu.
Mes et Mrs

Cette délibération nous présente le 3e PDU de l’agglomération, document qui a été présenté lors du dernier conseil de la Métropole.
4 enjeux majeurs sont ciblés : le cadre de vie et de santé publique, l’équité et la cohésion sociale, un système de mobilité au service d’une agglomération multipolaire et attractive ; 8 axes stratégiques pour atteindre ces objectifs sont déclinés page 1.
Ce projet de PDU outil du scot donne la priorité aux modes actifs pour les déplacements de proximité et les transports en commun pour les déplacements de longue portée.
Concernant Bron, le réseau cyclable devrait peut être voir enfin ses points noirs traités tels la Boutasse ou la trémie du 8 mai 45 . Velov est attendu sur Bron mais sa venue sur la commune est encore écrite au conditionnel !
Le développement des modes lourds en transports en commun desservant la ville comme le T6 et son prolongement vers la Doua, le projet de la ligne Centre Est qui va emprunter la route de Genas et donc sa requalification ainsi que le secteur des 7 chemins, sont une bonne chose d’une part pour la ville et d’autre part pour l’évolution des quartiers de Terraillon et celui de Rabby ; même, si nous aurions préféré un tram sur la future ligne Centre Est car il offre plus de capacité et plus de cadencements. Enfin, la passerelle en mode doux enjambant le bd Bonnevay pour désenclaver le quartier des Genets et le raccrocher ainsi au centre-ville par le nouveau quartier des Terrasses pourrait devenir réalité. La poursuite du maillage des itinéraires routiers tel le BUE ou l’accès direct d’Eurexpo par l’A43 permettront de décongestionner Bron et ses abords les jours de salon.
A ce stade, nous partageons ces orientations et je pense que le président du groupe PS, traditionnellement bougon à notre égard en prendra note.
Mais, la ou nous divergeons, c’est sur le calendrier et ses conséquences pour l’est lyonnais du déclassement de l’A6 et A7.
Ce projet de déclassement A6 et A7 est une bonne démarche au regard des diverses nuisances subi par les riverains lyonnais mais il n’est pas que la résolution de la problématique lyonnaise c’est en fait un projet d’agglomération. En effet, les pistes évoquées par le Président de la Métropole pour drainer ce trafic vont impacter plusieurs communes de l’est lyonnais mais aussi certaines du département du Rhône.
Le calendrier métropolitain prévoit le déclassement et le réaménagement de la zone Perrache-Confluence, avant même d’avoir réalisé les nécessaires infrastructures de contournement de l’agglomération. Cela va avoir pour conséquence d’une part d’amplifier l’encombrement des grands axes, voire créer de nouveaux encombrements avec un report du transit au cœur même des communes de la Métropole et d’autre part amplifier sur ces secteurs les effets de pollution. Il serait plus judicieux de régler dans un premier temps la problématique des contournements de notre agglomération. Les habitants ainsi pollués devront attendre au mieux 2025 : le grand contournement de Lyon et 2030, l’anneau des Sciences à moins que ces réalisations soient repoussées aux calendes grecques comme l’évoquait la presse il y a quelques jours.
Alors que la Métropole est l’autorité organisatrice de la mobilité (AOM) sur son territoire, elle est compétente en matière de modes actifs, de service public de location de vélo (Vélo’v), de logistique urbaine, de service d’information et de service de conseil en mobilité, d’auto-partage et de covoiturage (plateforme) . A ce jour, on n’a pas la vision globale de la politique des transports de la Métropole.
Quant au SYTRAL il est conforté : dans sa qualité d’autorité organisatrice des transports urbains et interurbains à l’échelle de la Métropole et du Rhône.
Nous pensons que les orientations et les objectifs de ce PDU aurait dû faire l’objet d’un débat public à la hauteur de ces enjeux, comme il a pu être réalisé pour le PLUH. L’association Fracture est en demande aussi d’un débat public comme le relate le progrès de ce jour. Nous observons par ailleurs que les contraintes du financement ont conduit à ce que ce projet de PDU soit économe en financements public.
Nous formulerons un avis défavorable au regard de cette problématique qui va impacter lourdement l’est lyonnais.

- Dans la rubrique : Nos Élus/ les conseils Municipaux/ Conseil du 27 Mars 2017
Bernard JUSTET
Parution : 3 novembre 2017
Parution : 3 octobre 2017
Parution : 30 septembre 2017
Parution : 4 septembre 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 1er juin 2017
Parution : 2 mai 2017
| © À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE 2014 | Fait avec : SPIP|

| Courriel au Secrétariat | RSS RSS | Plan du site |