Parution : 23 juin 2015
Conseil Municipal du 22 juin 2015
Délibérations N° 15-310 Finances/compte administratif.

Mesdames, Messieurs
Quelques remarques sur ce compte administratif 2014 qui a été aussi une année électorale :

Sur le fonctionnement :

Dépenses :
Nous constatons :
- Une augmentation significative des charges de personnel + de 819 000€.
- Mais aussi + 90 000€ de hausse liée à la réforme des rythmes éducatifs donc + 220 000€ en année pleine..
- Une apparition de dépenses supplémentaires pour +194 000e ( entretien Bts/voies/réseaux)
- Les subventions de fonctionnement aux associations en hausse de + 46 000€ hors biennale du fort.
- Les subventions aux établissements publics : CCAS et A Camus sont en hausse de 27000€.
Recettes :
- Les contributions directes progressent de 1,10%.en lien avec l’augmentation des bases des impôts ménages. En augmentant fortement les impôts en début de mandat, par le jeu de la progression annuelle des bases, la ville perçoit plus d’impôts chaque année, c’est par ce biais que le contribuable brondillant est pressurisé !
- L’attribution de compensation destinée à compenser la perte de recette de taxe professionnelle perçue par le GL Métropole est stable.
- Les dotations de l’état sont en forte baisse -6,89%, cela va se poursuivre ! les baisses de dotations sont confirmées par la loi de finances pour 2015 adopté par l’Assemblée nationale le 18 décembre 2014, de même que la loi de finances rectificative pour 2014 et la loi de programmation des finances publiques (LPFP) pour la période 2014-2019.

.Sur les investissements :

Ils portent notamment sur la médiathèque, la MJC, l’espace Roger Pestourie, le pôle petite enfance de Terraillon, le pôle de services publics de Terraillon et d’autres travaux listés dans la délibération.
Il ressort un reste à réaliser en dépenses de 3,71M€. Apparaissent ensuite divers types de recettes dans le point B du document.

Sur la dette :

Vous annoncez page 5, un encours de la dette début 2013 de 14,43M€, porté début 2014 à 17,21M€, pour terminer à 18,80 M€ fin 2014 soit + 4,37M€.
Vous réendettez la ville comme nous l’avions dénoncé à la fin de la dernière mandature, en donnant dans le Budget Prévisionnel 2014 une image plus saine qu’elle ne l’était en réalité. Pour cela, vous n’avez pas rattaché à l’exercice 2013 les emprunts nécessaires à terminer la médiathèque, vous les avez glissés sur 2014 !
La médiathèque était une réalisation de la mandature précédente et n’aurait dû impacter 2014 qu’à la marge !!

En conclusion :

Madame la future ex maire et Monsieur le futur ex premier adjoint, Il faut réduire le train de vie de la collectivité, c’est ce que recommandent aux collectivités, la cour des comptes et le député René Dosière.
- L’augmentation des dépenses de la ville va continuer ( les nouveaux locaux réalisés, les charges financières liées aux nouveaux emprunts que vous avez contractés, la réforme des rythmes scolaires…..
- Dans le cadre de la loi MAPTAM, nous allons assister à des transferts de compétences Commune/Métropole et ou Métropole/Commune. Un transfert de compétences, c’est aussi un transfert de charges. La loi institue une dotation territoriale métropolitaine. Son calcul sera discuté à la métropole, mais dans un contexte économique tendu, c’est l’attribution de compensation qui risque d’être amincie et donc facteur de dépenses nouvelles pour la ville !
- Nous n’avons pas connaissance de votre plan de mandat, le maire de Lyon lui, l’a présenté en fléchant les réductions de dépenses ; que comptez-vous faire ?
Silencieuse durant la campagne électorale, vous vous êtes lâchée une fois élue avec une hausse de 6%, plus celle du Grand Lyon Métropole qui est aussi de 5%. C’est la deuxième hausse des impôts que vous infligez aux brondillants ( 2009 et 2015).

Mais cette hausse ne suffira pas !
Après avoir augmenté l’endettement de la ville, vous avez augmenté la pression fiscale alors que les brondillants, comme les autres français sont écrasés par les taxes, écrasés par les impôts, avec des prestations sociales qui sont sabrées, des salaires qui sont gelés, des retraites qui diminuées et des prix de l’énergie qui flambent, la presse vient de s’en faire l’écho !

Dans votre lettre aux brondillants du 27 janvier 2014, vous sollicitiez leurs suffrages en leur disant : « Je veux continuer à travailler avec vous à la réussite de notre ville ». « L’avenir de notre ville, nous le bâtirons ensemble ! »

Une fois élu par 36% de 50% de votants, vous avez été rattrapé par un TOC ( troubles obsessionnels aux cumuls) et vous allez quitter Bron qui vous a servi de tremplin pour votre carrière d’élu hyper cumularde de mandats et fonctions indemnisées.
René Dosière appelle cela de l’empilement de fonctions indemnisées !

Nous voterons contre cette délibération.

- Dans la rubrique : Nos Élus/ Bernard JUSTET
Bernard JUSTET
Parution : 4 septembre 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 1er juin 2017
Parution : 2 mai 2017
Parution : 30 avril 2017
Parution : 3 avril 2017
Parution : 30 mars 2017
| © À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE 2014 | Fait avec : SPIP|

| Courriel au Secrétariat | RSS RSS | Plan du site |