Parution : 16 février 2015
Conseil Municipal du 16 février 2015.
Délibération 15-105 : débat d’orientation budgétaire.

Délibération 15-105 : débat d’orientation budgétaire.

Madame, Monsieur,

Plusieurs raisons motivent à ne pas cautionner vos orientations générales du budget de l’exercice ainsi que les engagements pluriannuels.
Tout d’abord en terme de méthode : ce conseil du 16 février est convoqué sans agenda prévisionnel comme pour les commissions d’ailleurs. Ainsi, alors que les commissions prévues par le règlement intérieur doivent se tenir à compter du 10 février, ni l’ordre du jour, ni les rapports soumis à délibération n’ont été transmis aux élus de l’opposition avant ce jour, pour les plus chanceux, car ces envois étant faits en recommandé, la plupart n’ont pu en prendre connaissance que le jour même de la commission !

Dans ces conditions, nous ne pouvons pas faire un réel travail approfondi de concertation de groupe. C’est pourquoi, nous n’avons pas participé aux commissions et l’avons fait savoir par communiqué à la presse le 6 février dernier.
Beaucoup de littérature pour découvrir ce qui n’est même pas en gras dans votre rapport de 13 pages : Les taux d’imposition augmenteront à BRON de 5 à 6 %, soit avec la revalorisation des bases de 6 à 7 % sur les feuilles que recevront les Brondillants à l’automne ; à cela se rajoutera la hausse de 5% du Grand Lyon Métropole.
Vous n’avez même pas eu le courage, comme votre Mentor, Monsieur COLOMB d’annoncer cette augmentation pendant la campagne électorale, ni de la justifier.
Pourtant des économies sont possibles sur le train de vie de la municipalité : Le budget communication s’élève à plus de 700 000 € sans compter la face cachée de l’iceberg, répartie dans tous les services : c’est plus de 3 points d’impôts. ( affiches entrées de ville/guides/revues…. ;, le volet réceptions organisées et financées par la ville, les frais de location de locaux, qui atteignaient plus de 400 000 €, avec leurs charges sont autant de pistes. La masse salariale doit être mieux maitrisée au moment où l’on demande aux collectivités de réduire la voilure, et où nous sommes dans une mutualisation avec la Métropole.

Oui, le gel des impôts est possible

Madame GUILLEMOT vous êtes adepte du double langage : vous approuvez en qualité de parlementaire à PARIS les coupes budgétaires de l’Etat et vous les dénoncez ensuite à BRON en qualité de Maire.
A BRON nous avions l’habitude des duettistes communistes et verts champions du double langage : un discours à Paris et l’inverse en province.

Avec vous Madame, nous avons maintenant toutes les composantes de votre majorité.

A BRON tout augmente : vos impôts, vos élus, leurs indemnités, en clair la gauche au pouvoir ne sait faire que de la prose fiscale mais pas de pause fiscale.
Vous évoquez ensuite l’investissement, pour justifier cette hausse avec seulement 4 lignes très succinctes page 11. Nous ne saurons même pas ce que vous voulez faire réellement en 2015 et les années suivantes. Le projet par exemple de cuisine centrale commune avec la ville de Chassieu, serait- il tombé dans les oubliettes ?
Vous parlez d’une programmation pluriannuelle. Quelle est-elle ? Le conseil municipal mériterait de le savoir. C’est une exigence démocratique. Nous ne le saurons pas et nous resterons sans avoir une vision d’ensemble des priorités jusqu’en 2020.
Manque d’imagination ou utilisation des augmentations d’impôts pour faire face aux coûts de fonctionnement des réalisations du précédent mandat ?
Nous pensons que les investissements doivent porter sur l’entretien du patrimoine de la ville, notamment des écoles, des gymnases et des espaces associatifs qui ont été délaissés au cours du dernier mandat. Nous rejetterons les projets prestigieux facteurs d’endettements et de coûts de fonctionnements.
Aucun propos sur le champ de la sécurité pour conforter les effectifs de la police municipale et étendre la vidéo-protection alors que la délinquance impacte nos quartiers et affecte nos concitoyens.
Ce débat d’orientation budgétaire est une mascarade. Il ne répond même pas aux obligations du code des collectivités territoriales.
Ce document a pour objet de préparer le débat budgétaire et de fournir aux conseillers municipaux en temps utile, les informations nécessaires pour les mettre à même d’exercer effectivement leur pouvoir de décision à l’occasion du vote du budget.

Il y a là une irrégularité flagrante qu’ont sanctionnée à plusieurs reprises les tribunaux administratifs.

Aucune vision pour 2015/2020, mais une augmentation drastique des impôts alors que les français dont les brondillants sont accablés d’impôts, de taxes, d’augmentation de prix, avec des salaires gelés depuis plusieurs années, des retraites qui ont sérieusement baissé et une pauvreté en constante augmentation ;cela dans un contexte de déficit public constant et ou la commission de Bruxelles devrait publier sa nouvelle recommandation pour la France le 27 février prochain avec pour conséquence un nouveau tour de vis pour les contribuables.
Je vous remercie de votre attention.

- Dans la rubrique : Nos Élus/ Bernard JUSTET
Bernard JUSTET
Parution : 4 septembre 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 1er juin 2017
Parution : 2 mai 2017
Parution : 30 avril 2017
Parution : 3 avril 2017
Parution : 30 mars 2017
| © À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE 2014 | Fait avec : SPIP|

| Courriel au Secrétariat | RSS RSS | Plan du site |